Week-end des 8 et 9 novembre 2014

 Affiche défNon-puissance, sobriété et espérance…

QUELLE SOCIÉTÉ VOULONS-NOUS ?

Un colloque organisé parLogo Pic de pétrole web

et par

.

.

.

.

La logique du « sans limites », avec l’argent puissance de toutes les dominations conduit à une impasse. Pour promouvoir le bien commun, comment hui ?
Construit en quatre temps de réflexion, ce colloque vise

  1. abord à dresser un état des causes qui ont engendré cette et des conséquences dramatiques pour notre planète et pour la plus grande majorité de humanité. Pourquoi et comment maîtriser érosion du socle éthique de nos sociétés, liée aux logiques de domination, de profit et de puissance ?
  2. interroger sur les valeurs fondamentales sur lesquelles devrait reposer une société conviviale qui se met au entre nous. bien communen plaçant au centre la dignité des personnes et le respect de la planète, des générations futures ?
  3. Une valorisation du bien commun, et donc le refus de céder à toute forme de puissance et de domination, émerge des multiples initiatives qui se développent de par le monde. Les transitions écologiques, tout comme la transmission de l’Évangile, ne supposent-elles pas de cultiver avant tout l’Espérance? Cette vision du monde ne pouvant s’envisager que dans l’altérité et l’échange, nous terminerons notre rencontre par une discussion collective sur notre volonté partagée d’ouvrir ces nouveaux champs du possible.

Pour plus d’informations sur le colloque et sur Chrétiens et pic de pétrole >>>

Téléchargez l’affiche

Téléchargez le tract 

Téléchargez le bulletin d’inscription

Affiche 2011Le précédent colloque a eu lieu en novembre 2011

« Objections de croissance et christianisme,
quelles convergences ?
quelles divergences ? ».

Pour préparer le colloque de 2014,  retrouvez le texte complet des interventions de ce colloque

cliquez ici>>>

 

Laboratoire 2013-2014
Non-puissance, sobriété, espérance

En 2013-2014,^pour la quatrième année consécutive, l’Espace Saint Ignace, en collaboration avec l’association Chrétiens et pic de pétrole a proposé un laboratoire de réflexion sur la société que nous sommes en train de construire.

Nous avons tous pris conscience qu’une transition vers un autre monde marqué par la sobriété et refusant toute forme d’égoïsme est inévitable. Cela a été exprimé avec ces mots : don gratuit de soi, non-puissance, refus de l’illimité, sobriété… Espérance ! Nous ressentons cela comme un appel universel de tous à la vie simple selon l’Evangile. Le laboratoire a l’ambition de réfléchir aux conditions et aux moyens de ce changement.

Les 7 rencontres de l’année

Samedi 19 octobre 2014.
L’Argent, facteur de toutes les dominations.

Comment la puissance du capitalisme sans limites ni obligations sociales et environnementales est le moteur, comme le prophétisa Pie XI, de « l’impérialisme international de l’argent » ? Et donc, pourquoi « le capitalisme est incompatible avec la dignité que le christianisme veut pour l’Homme » ? Comment résister à l’Argent ?

Le point de départ de l’atelier est la conférence

« L’Argent » de Stéphane LAVIGNOTTE

donnée le 4 avril 2009 à Lorient et publiée sur le site
de l’Association Internationale Jacques Ellul.

Stéphane Lavignotte, pasteur de l’Eglise Réformée de France à la Mission populaire évangélique de La Maison Verte à Paris 18e, paroisse inclusive et maison de quartier, lieu d’expérimentation solidaire et écologique. Auteur d’ouvrage sur les styles de vie minoritaires (dernier ouvrage paru : « La décroissance est-elle souhaitable ? »), il est à l’origine du réseau « Bible et création » et membre de la coordination du Christianisme social.

Pour télécharger la conférence cliquez ici

La Bible de l’argent

L’argent, question traitée par Gaël Giraud

L’argent est la puissance aliénée de l’Humanité

C’est ainsi que Marx parle de l’argent dans une oeuvre de jeunesse, Les Manuscrits de 1844. Il est intéressant de comprendre ce que cela signifie pour lui. Une étude détaillée de la question est publiée sur le site philosophie.ac-versailles.

Samedi 23 novembre.
Le sens de l’existence humaine disparaît de l’horizon.

Comment « la science moderne a peu à peu capté l’essentiel des forces spirituelles de la culture occidentale » amenant à une société de l‘insignifiance ? Pourquoi « nous errons, environnés d’objets qui se laissent manier mais qui n’ont rien à nous dire » ? (Olivier Rey) Comment faire un pas de côté pour nous redonner du sens ?

Le point de départ de l’atelier est la pensée de

Olivier REY

et en particulier de son livre « Itinéraire de l’égarement. Du rôle de la science dans l’absurdité contemporaine  (Seuil, 2003).

Olivier Rey est mathématicien et appartient depuis 2009 à la section philosophie du CNRS. Il est actuellement membre de l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (IHPST). Il est intervenu au cours du colloque organisé par Chrétiens et pic de pétrole et l’Espace Saint Ignace Objection de croissance et christianisme – Quelles convergences ? Quelles divergences ? (Lyon, 18-20 novembre 2011). Pour lire son intervention Proportion is beautiful Cliquez ici>>>

Déroulement de la rencontre :

  1. Tour de table, chacun est invité à s’exprimer sur le thème à partir de ce qu’il aura lu. Si vous avez écrit quelque chose à ce propos n’hésitez pas à l’apporter, on pourra le photocopier sur place.
  2. Temps en petits groupes pour échanger à partir de ce tour de table. Chaque groupe partira d’un des textes ci-dessous que l’on étudiera précisément. Au terme chaque groupe tentera de dégager les points essentiels de sa réflexion.
  3. Débat en grand groupe.

Pour préparer la rencontre nous vous invitons à télécharger ces quatre documents et à les lire. Merci de les imprimer et de venir avec à la rencontre.

  1. Présentation du livre. Cliquez ici>>>
  2. La transcription d’un entretien entre Olivier Rey et Etienne Klein (professeur à l’École centrale, docteur en philosophie dessciences, a créé et dirige le laboratoire des sciences de la matière du CEA, Commissariat à l’énergie atomique) sur France Culture le 22 novembre 2008. Cliquez ici>>>
  3. L’extrait du livre où l’on trouve cette phrase : « Faire un pas de côté, ce simple geste qui ne serait ni paresse, ni effort, est le plus difficile. » Cliquez ici>>>
  4. L’intervention de Olivier Rey à une conférence débat du 7 avril 2006 :  La science est-elle chosifiante ? Cliquez ici >>>

 D’autres documents peuvent nourrir notre réflexion.

  • Un extrait du livre de Dominique Barbier La fabrique de l’homme pervers : La fonction paternelle rempart contre la perversité. Cliquez ici>>>
  • Trois documents du blog « Le champ du matin ».  Nous n’en prenons pas la responsabilité, mais ils nous ont paru intéressants, d’autant plus que le second fait référence au livre d’Olivier Rey.
  1. La dimension spirituelle de l’évolution. Cliquez ici>>>
  2. Science sans conscience. Cliquez ici>>>
  3. La vie quotidienne de l’homme moderne et son évolution possible. Cliquez ici>>>

Samedi 14 décembre. Grandir dans la crise.
L’engagement de l’Eglise.

 » Le manque d’amour ne fait pas que nous déshumaniser. Il finit par nous dépolitiser. L’amour, en revanche, pousse à prendre soin du bien commun. Une politique sans amour du prochain aboutit à un rationalisme de la négociation ou à un appétit vorace uniquement tourné vers la jouissance du pouvoir. Aucune éthique n’est ici possible, car l’autre ne suscite aucun intérêt.  » (Pape François)

Nous travaillerons avec l’aide de

l’Antenne sociale de Lyon.

Pour plus d’informations sur l’Antenne Sociale de Lyon, cliquez ici >>>

Trois textes pourront nourrir notre réflexion :

  1. La crise financière, économique et sociale… Contraints à nous civiliser ! (dans Regards, revue de l’Antenne Sociale Lyon, 2008)
    Cliquez ici  >>>
  2. La crise financière actuelle n’est-elle pas aussi une crise éthique ? Jean-Baptiste de Foucault dans La Vie, 25 septembre 2008.
    Cliquez ici >>>
  3. Comment sortir de la crise économique ? Sortie restauration ou sortie amélioration? (Hugues Puel de l’Antenne Sociale, 2008).
    Cliquez ici >>>

Anne-Marie Bariac de l’Antenne Sociale de Lyon

sera présente (et peut-être d’autres avec elle) pour donner l’actualité de ces écrits.

D’autres apports pourront être faits par les membres de l’atelier pour compléter, préciser ou nuancer, voire se positionner différemment.

Pour une analyse de la crise aujourd’hui, on pourra lire un texte de Claude Mouchot (Antenne Sociale – Octobre 2009) :

.

Le collectif Vivre autrement initié par Pax Christi France lance chaque année une campagne Noël autrement. Il vaut la peine d’y aller voir pour comprendre comment des chrétiens s’engagent pour l’environnement. Cliquez ici >>>

.

Pour préparer et aller plus loin, nous vous invitons à écouter l’intervention de Cécile Renouard lors du dernier Mardi d’éthique publique du Centre Sèvres : quelle place pour l’éthique dans l’entreprise ? Cécile Renouard est religieuse de l’Assomption, philosophe, enseignante au Centre Sèvres et à l’Ecole des Mines, directrice d’un programme de recherche à l’ESSEC. Cliquez ici >>>

A sa suite est intervenu Emmanuel Marchant, directeur général délégué de Danone Communities. Une expérience qui fait tellement contraste avec la politique économique de Danone ! Cliquez ici >>>

.

On peut aussi regarder sur le blog « construire une éthique sociale chrétienne » une page très intéressante pour notre sujet.
Cliquez ici >>>

Samedi 25 janvier 2014. Habiter la Terre,
c’est « habiter avec elle ».

Comment s’exprime dans le discours social de l’Eglise Catholique le fait

  • que les biens de la Terre sont destinés à tous les Hommes ?

  • que ceux-ci ne peuvent pas prétendre trouver ce qu’ils sont dans ce qu’ils possèdent ?

  • que nous devons fuir l’argent pour naître à l’Amour ?

Quelle initiative pouvons-nous prendre pour participer à redonner du sens à ce monde ? Quelle initiative ecclésiale ?

Nous travaillerons à partir de la réflexion de

Pape François

  • Dans la crise de l’engagement communautaire. La dimension sociale de l’évangélisation.Deux passages de l’exhortation apostolique « La joie de l’Evangile ». >>>
  • Un article de Gérard Thoris dans la Croix du 6 janvier : Le pape François et e libéralisme philosophique. >>>

 Etienne Grieu,

jésuite et théologien au Centre Sèvres (facultés jésuites de Paris)

  • La vie mêlée, lieu de la révélation chrétienne. Un article de Etienne Grieu (Ceras). >>>
  • Quelques traits majeurs de l’ecclésiologie de Gaudium et spes (un des textes fondamentaux du Concile Vatican II) de Etienne Grieu. >>>
  • Le social : un lieu théologique. Un entretien avec Bertrand Cassaigne (Ceras). >>>

Gérard Thoris,

professeur en Sciences-économiques à Sciences-Po Paris, qui travaille la question de l’économie de marché et du bien commun en la confrontant à la doctrine sociale de l’Eglise

  • Economie de marché et bien commun. Un long article de 28 pages qu’il faut lire avant tout le reste ! >>>
  • L’entreprise libérale, un objet non identifié. Dans la revue Sociétal. N°64. >>>

Téléchargez l’affiche

Samedi 22 mars.
Les multiples expérimentations en cours.

Il existe des milliers d’alternatives disséminées sur la planète. Comment s’affranchissent-elles du modèle consumériste ? Comment créent-elles leur propre système d’échanges, gèrent-elles leur approvisionnement en eau et en énergies ou organisent-elles de nouvelles façons de travailler ensemble ? (inventaire)

 

Thierry Roche

Atelier Thierry Roche & Associés.

L’Atelier a toujours travaillé dans la recherche de création de lieux d’équilibre. L’implication de l’agence dans les grands enjeux environnementaux était donc logique. L’Atelier se situe comme un partenaire des villes en mouvement : « heureuse cité où les anciens plantent des arbres pour procurer de l’ombrage aux générations futures ».

Benoît Dondo Bena

Ingénieur agronome. Centre de formation agricole à Kinshasa (République Démocratique du Congo)

Pour préparer la rencontre, on peut visionner deux documents youtube :

La culture aromatique Bio chez les soeurs de Taulignan

Cliquez ici >>>

La permaculture

Cliquez ici >>>

et on peut télécharger et lire quatre documents :

1. Agriculture durable, le Brésil ouvre le bal

Un article de Jean-Mrc Van der Weid, fondateur de l’AS-PTA, une organisation non gouvernementale qui soutient l’agrivculture familiale et paysanne brésilienne, dans la revue Projet (n°332, janvier 2013).

Cliquez ici>>>

2. Figures de paysans écolos

Un article de Vincent Tardieu, journaliste spécialisé en écologie et en agronomie, dans la revue Projet (n°332, janvier 2013).

Cliquez ici>>>

3. L’agriculture, premier acteur de l’agroécologie

Un article de Véronique Lucas, sociologe et journaliste agricole, dans la revue Projet (n°335, avril 2013).

Cliquez ici>>>

4. La condition humaine dans le monde d’aujourd’hui

Constitution pastorale sur l’Église dans le monde de ce temps, Gaudium et Spes. Vatican II.

Cliquez ici>>>

Samedi 12 avril.
L’expérience politique.

L’expérience politique rend aux peuples et aux individus leur responsabilité et leur liberté d’agir selon leurs aspirations profondes (écosocialisme, théologie de la Libération, décroissance, convivialisme, “buen vivir”…).

Proposition de Michel Durand

– Comment sortir de la “cage ” de la toute-puissance de l’Argent qui détermine l’Homme ? » – Où puiser la force de cette sortie ? – Comment agir ? – Comment durer dans l’action ?

 

Mais, ne convient-il pas en tout premier lieu de plonger dans l’Evangile ?

Je le fais en me rappelant une homélie récente.

J’en ai parlé sur En manque d’Eglise avec ces mots : « En politique, il y a des lois ; vaines, ces dernières, si nous ne vivons pas selon l’appel reçu. Si le sel n’a plus de saveur… vous êtes la lumière du monde ».

 

La question ne doit-elle pas être : vu ce que sont les coutumes des partis politiques, faut-il s’engager en politique ?

Jacques Ellul dont nous avons abordé à l’espace St-Ignace la pensée en 2012-2013 est plutôt pessimiste. Toutefois, malgré son regard sur l’illusion politique, il indique des pistes propices à l’engagement. En fait, avec cet auteur toutes les questions fondamentales de l’existence sont passées en revue, ainsi celles de la vie en société, des relations avec autrui, du respect de bien commun, du rapport à la nature, au cosmos…

Donc, je propose d’aborder ses textes.

Je le ferai en premier lieu en me tournant vers Serge Latouche, un des intervenants au colloque de Chrétiens et pic de pétrole.

Puis, je regarderai ce que Jacques Ellul a lui-même écrit en suivant divers liens de la toile informatique. Merci aux moteurs de recherche.

Enfin, j’invite à une réflexion très concrète en publiant la lettre de soutien de Philippe Meirieu à l’occasion de l’élection municipale de Nathalie Perrin-Gilbert dans le premier arrondissement de Lyon, celui où j’ai le bonheur d’être curé. Autant de pistes qui devraient permettre de creuser la question de l’expérience politique.

Samedi 17 mai.
Conclusion du laboratoire. Quelles transitions ?

Les nouveaux champs du  possible. Essai de conclusion. Ouverture au colloque de novembre 2014.

Nous élaborerons ensemble une conclusion pour le laboratoire de cette année 2013-2015, en vue du colloque des 8 et  9 novembre 2014 :

Non-puissance, sobriété et espérance : Quelle société voulons-nous ?

En un premier temps nous échangerons sur ce qui a été vécu par les uns et les autres au cours des six rencontres de l’année.

Ceux qui le souhaitent peuvent préparer une intervention de quelques minutes où ils exprimeront comment ils relisent cette année et surtout quelles conclusions ils en tirent pour eux-mêmes, pour leur entourage et pour l’humanité (et, pourquoi pas, pour la communauté chrétienne).

  • Quelles transitions en vue d’une société nouvelle ?

  • Comment pouvons-nous envisager l’avenir ?

  • Quelle place peut tenir la communauté chrétienne dans cette évolution ?

  • Qu’attendre du prochain colloque de « Chrétiens et pic de pétrole » (8 et 9 novembre 2014 à Lyon) ?

Pour préparer la rencontre, nous vous proposons de relire quelques interventions du colloque de 2011 (« Objection de croissance et christianisme : quelles convergences ? quelles divergences ? »).

  • L’introduction de Mgr Gérard Defois, évêque émérite de Lille, avec quelques questions qui restent d’actualité.

cliquez ici >>>

  • L’intervention du Père Christoph Theobald, jésuite, théologien au Centre Sèvres à Paris : « La vie sobre, une proposition éthique et théologique ».

cliquez ici

  • Une liste récapitulative des actions présentées lors de la table ronde finale.

cliquez ici >>>

  • Une synthèse de ces propositions.

cliquez ici >>>

 

Les 5 rendez-vous du laboratoire en 2012/2013

1. Samedi 20 octobre 2012.
Révolutionnaires , révoltés, indignés.

Trois réalités actuellement inopérantes, mais qui dans une réelle prise de conscience, témoignent déjà d’une rupture avec la pensée unique. (Jacques Ellul, De la révolution aux révoltes, p. 500-505)

Pour préparer la rencontre, trois documents que l’on peut télécharger et lire…

  1. Courte biographie de Jacques Ellul
  2. Les pages 500 et suivantes de De la révolution aux révoltes
  3. La foi de Jacques Ellul, par Jean-Luc Porquet
  4. Vous pouvez télécharger ici le compte rendu de la rencontre

2. Samedi 10 novembre 2012.
Le pouvoir de l’argent.

Prendre conscience de l’emprisonnement subi par les systèmes technocratiques qui maintiennent la suprématie du pouvoir de l’argent. Voir aussi le processus de dérive (aliénation) des institutions qui ne fonctionnent plus que pour leur survie en contradiction flagrante avec leurs finalités d’origine. Analyse critique des situations concrètes : partis, Églises, etc. (Jacques Ellul, De la révolution aux révoltes, p. 383-394 et p. 427- 433)

Nous partirons de deux textes de De la révolution aux révoltes (1972) de Jacques Ellul

  1. Sans fins ni moyens (pages 383-394)
  2. De la révolution impossible (pages 427-433)
  3.  L’intervention de Michel Durand pour ouvrir la séance.
  4. Quelques notes de relecture de la séance.

3. Samedi 8 décembre.
Une écologie chrétienne est-elle pensable. (9h30 à 12h30)

Adhérer à l’attitude mystique que l’Esprit de la Révélation biblique place en nous et manifester notre confiance en Christ libérateur, force de changement. L’écologie est au service du développement humain. « L’environnement naturel […] a été donné à tous par Dieu et son usage représente pour nous une responsabilité à l’égard des pauvres, des générations à venir et de l’humanité tout entière. »(Caritas in veritate, § 48 ; http://diaconia2013.fr/2012/02/lecologie-au-service-du-developpement-humain/)

Les textes travaillés pendant la rencontre (cliquez sur les titres)

Aller chercher les textes de Vatican II

4. Samedi 19 janvier 2013.
De nouveaux modes de vie.

Se donner de nouveaux modes de vie en conformité avec nos convictions. En effet, chacun de nos actes pèse même si c’est le poids d’un colibri… Dans la description de nos façons d’être, nous indiquerons ce qui sera facteur de changement ainsi que la source du dynamisme porteur de l’action.

Pour préparer la rencontre, cinq documents que l’on peut télécharger et lire…

  1. « Les contradictions » dans La subversion du christianisme de J. Ellul pp 11-15
  2. « Sans fins ni moyens » dans De la révolution aux révoltes p. 409-414
  3. « Sans fins ni moyens » dans De la révolution aux révoltes, pp 404
  4. « Qu’est-ce que la loi naturelle ? » dans La Croix du 12 janvier 2013
  5. « Le moralisme »‘ dans La subversion du christianisme pp 109-110

Se donner de nouveaux modes de vie en conformité avec nos convictions. En effet, chacun de nos actes pèse même si c’est le poids d’un colibri… Dans la description de nos façons d’être, nous indiquerons ce qui sera facteur de changement ainsi que la source du dynamisme porteur de l’action. (Jacques Ellul, De la révolution aux révoltes, p. 404-414)

5. Samedi 13 avril 2013.
Refonder la Société.

« Il nous faut maintenant choisir entre la décroissance ou le clash. » dit Dominique Bourg de l’Université de Lausanne

Cliquez pour télécharger le texte de Dominique Bourg

Au cours de la rencontre, nous essaierons de dessiner un profil d’humanité et d’action qui réponde à cet ultimatum. Nous essaierons de franchir un pas et nous tenterons de dégager un universel à partir de ce qui est vécu.

Préparation de la rencontre

Chaque participant de la rencontre est invité à préparer la rencontre en écrivant sur une page un récit où il raconte quelque chose qui a changé ses modes de vie. Il s’agit de dégager dans un exemple significatif, mais qui peut être modeste, une manière de vivre, susceptible d’être transmise à d’autres : quelque chose de concret à mettre en œuvre, dessinant un profil d’humanité et d’action. Il s’agit d’indiquer en quoi elle donne une orientation sur le sens de la vie humaine et, par là, en quoi elle pourrait  être reconnue comme loi universelle.

Envoyer cette page à Michel Durand avant le 10 février en cliquant ici

Trois temps dans la rencontre

Notre temps s’organisera autour de ces trois temps. Nous aurons une pause en cours de route avec thé et boissons.

1. Délivre-nous du mal

La création est bonne mais nous constatons l’existence du mal. Que pouvons-nous faire ? Quelle société voulons-nous ?

Interventions de Michel Durand et débat. Relecture du parcours au-delà de Jacques Ellul.

Vous pouvez lire les derniers articles ce Michel Durand sur son blog

Samedi 6 avril

Samedi 16 mars

Et d’autres à venir…

Si vous avez le temps, lire la légende du Grand Inquisiteur (cliquer ici)

Et un commentaire de Bernard Charbonneau

Et dans le dernier numéro de La Décroissance un article de François Brune sur ces questions et les réflexions sur libéralisme et libertaire.

2. Nos paroles ne peuvent qu’être en harmonie avec  nos actions.

Relecture des récits envoyés par les participants

3. Quelles orientations nous donner ?

Quelque chose de concret à mettre en œuvre, dessinant un profil d’humanité et d’action. Il s’agit d’indiquer en quoi cela donne une orientation sur le sens de la vie humaine et, par là, en quoi elle pourrait  être reconnue comme loi universelle.

 

Pour mémoire, les cinq rencontres du laboratoire en 2011 / 2012

1. Samedi 15 octobre 2011.
Introduction.

1bis. Colloque Objection de Croissance et christianisme

111118 Colloque affiche web

 

Le laboratoire est organisé en lien avec le colloque :

« Objection de croissance et Christianisme, quelles convergences ? quelles divergences ? »

du 18 au 20 novembre 2011

2. Samedi 17 décembre 2011.
Origines et Limites.

3. Samedi 21 janvier 2012.

Les signes des temps.

Vatican II, la lecture des « signes des temps » : Constitution Pastorale dans le monde de ce temps. Déclaration sur la liberté religieuse. L’Eglise et le monde. Etat de la question à l’époque du Concile, aujourd’hui.

La recherche contemporaine à l’intérieur et hors des Eglises.

Quelques textes à télécharger pour développer le thème de la rencontre :

On peut aussi aller voir les textes intégraux :

4. Samedi 18 février 2012.

Caritas in veritate et le développement.

L’encyclique de Benoît XVI, Caritas in veritate, a été commentée de diverses manières, en particulier autour de la notion de développement. Il vaut la peine de s’interroger sur les enjeux de ce débat.

Déroulement de la rencontre

Compte rendu de la rencontre

On pourra consulter ces documents :

5. Samedi 17 mars

Conclusion du laboratoire

Compte rendu de la rencontre

Chaque participant était invité avant la rencontre à faire le point sur sa réflexion :

  • d’où il est parti en venant au laboratoire (et au colloque)
  • ce qu’il y a reçu,
  • ce qu’il est invité à imaginer pour l’avenir, pour lui-même, pour la société et pour l’Eglise.

Pour cela nous pourrions :

  • Relire les compte rendus qui ont été rédigés après chacune des quatre rencontres.
  • Il vaut la peine de lire les deux textes de François de Ravignan et de Serge Latouche que l’on trouve plus bas pour la quatrième rencontre. Il s’agit d’y chercher le bien-fondé d’une parole (même si on pense qu’elle est outrancière au risque d’être fausse) pour faire avancer une recherche que tous les hommes de bonne volonté sont appelés à partager.
  • On pourrait aller regarder dans les déclarations d’intention de nos candidats ce qui est dit sur l’avenir de nos sociétés dans le sens de l’objection de croissance.

 

Les six rencontres de 2010 / 2011

09 octobre 2010 – L’absolu du repos,

avec Michel Durand,

prêtre du Prado, sur le thème « Quel devoir pour l’Eglise dans la lutte contre le productivisme »

Pour écouter les interventions de Michel Durand.

13 novembre 2010 – La démesure comme stratégie d’évitement de la confrontation à nos limites ?

avec Nicolas Ridoux.

On peut écouter « La crise écologique et la place de l’homme » émission « Passerelle » sur RCF avec Nicolas Ridoux et Paul Ariès. Ecouter ici.

11 décembre 2010 – Regard musulman sur l’objection de croissance.

Avec Yamin Makri et Fethallah Othmani,

Yamin Makri est le fondateur et directeur des éditions Tawhid produisant des ouvrages ayant trait à la culture arabo-musulmane en langue française. Fethallah Othmani est porte parole de l’organisme de certification halal AVS. Ils viennent de publier Le marché du Halal, entre références religieuses et contraintes industrielles.

Pour écouter les interventions de Yamin Makri et de Fethallah Othmani

08 janvier 2011 – Dimension anthropologique de l’objection de croissance, capitalisme et socialisme existentiel et partage, don et gratuité.

avec Paul Ariès,

la personnalité la plus connue du grand public du mouvement de la décroissance. Ce politologue athée vient de publier La simplicité volontaire contre le mythe de l’abondance, aux éditions de La Découverte.

Pour écouter l’intervention de Paul Ariès

12 février 2011 – La décroissance, un mot titre.

avec Vincent Cheynet,

rédacteur en chef du mensuel La Décroissance basé à Lyon. Il est l’auteur Le Choc de la décroissance, aux éditions du Seuil (2008).

Pour lire l’intervention de Vincent Cheynet.

09 avril 2011 – Conclusion du laboratoire.


 

Tags:

Les commentaires sont fermés.